A la rencontre de nos Soi

Nous éprouvons différents maux et tensions dans notre relation à soi, aux autres et au Monde. Ils constituent à mes yeux les révélateurs de dissonances en attente d’harmonisation.

Je dis qu'ils sont les manifestations de forces constitutives de nos Soi trop souvent opposés : le Soi construit et le Soi naturel.

Le Soi construit, force acquise

Il trouve son fondement sur les stratégies comportementales et intellectuelles qui ont été utilisées pour satisfaire nos besoins primaires de survie (protection, réconfort, soutien...) et d’interdépendance (acceptation, amour, partage…) nécessaires à notre développement.

Ce Soi est adapté à un système de croyances et de conditionnements. Il s’est magnifiquement ajusté à notre environnement familial, sociétal, historique et garantit notre intégration, notre sécurité.

Il assure le maintien du lien entre nous et l’extérieur et contribue à instaurer un certain équilibre dans nos vies. Cependant, il peut se révéler à terme non-soutenable, voir nocif.

Le Soi naturel, force innée.

Comme le Soi construit, il est mû par nos besoins. Cependant ceux-ci s’inscrivent moins dans une recherche d’accroche et de maintien du lien avec l’extérieur, mais plus dans une forme d’expression propre d’individualité.

On y trouve les besoins principaux d’accomplissement (créativité, réalisation, sens…), d’autonomie (choisir ses rêves, choisir ses moyens), et de célébration de la Vie. Il est assez rare que ce Soi est été accueilli enfant. Il a plutôt souvent été contraint, nié. Il revient dans ce cas frapper à notre porte sous des formes diverses.

Dans un élan d’expression authentique, le Soi naturel est en constant mouvement, prompt à s’aligner sur ce que la Vie nous donne à vivre.

Il tend à nous faire évoluer vers la meilleure version de nous-même : libre, créative et respectueuse de Tout. Le Soi naturel cherche par tous les moyens à libérer les besoins/énergies bloquées afin de restaurer notre intégrité et son expression.

Ces deux Soi ont chacun leur importance et leur fonction. Il y a paix intérieure lorsque, ils sont en cohésion. Il y a tensions, souffrances et ruptures quand ils sont en conflit.

Un exemple

"Je suis un petit garçon hypersensible, enfant de parents plutôt rudes. J’apprends très tôt que pour être accepté par la famille, je dois taire mes émotions, et que leurs laisser libre cours est synonyme de faiblesse. Je deviens un homme qui paraît fort, voir assez froid, qui maîtrise sa vie. »

Il est possible que cette distanciation émotionnelle finisse par m’handicaper et produire dans ma vie des situations qui me procurent désagréments et souffrances.

Autant d’appel à entendre cette dissonance intérieure : le Soi construit qui maîtrise, tait et est intégré comme tel dans mon environnement ; le Soi naturel qui pousse à reconnaître et vivre mon hypersensibilité et toutes les richesses contenues dedans.

C’est en observant et comprenant mes tensions, en mettant des mots sur mes maux que je me libère et que je restaure mon intégrité en bénéficiant d’énergies vives nouvellement débloquées. Je suis toujours en mouvement."

En s’attachant à synchroniser nos besoins connus (Soi construit), avec nos élans trop souvent ignorés(Soi naturel), nous animons notre transition intérieure.

Nous créons de nouvelles conditions intérieures et extérieures pour voir, vivre et agir avec d’avantage de responsabilité.

Facebook-share-icon.png